Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Newsletter | Plan | Horaires | Contacts |

Denier
Paroisse Saint-Pierre de Montrouge
82 avenue du Général Leclerc
Paris 14e
Métro : Alésia
Adresse postale
9 passage Rimbaut
01 43 95 41 00
st.pierre.montrouge@free.fr
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Edito « À NOUS TROIS, QUATRE-VINGTS ANS DE SACERDOCE !

À NOUS TROIS, QUATRE-VINGTS ANS DE SACERDOCE !


En cette fin du mois de juin les prêtres célèbrent l’anniversaire de leur ordination sacerdotale. Le père Christophe célèbre ses 10 ans de sacerdoce, le père Olivier ses 20 ans et moi-même mes 50 ans !
Ordonnés juste après le concile et en plein chambardement de mai et juin 68, les prêtres de ma génération étaient pleins d’enthousiasme à l’idée de dépoussiérer l’institution ecclésiale qui en avait tant besoin ! Nous voulions la débarrasser de tout ce qu’elle avait accumulé comme piétés et rites désuets qui finissaient par masquer l’essentiel : Jésus-Christ, tout Jésus-Christ, rien que Jésus-Christ. Cinquante ans après on nous reproche parfois d’avoir tout bradé… Nous avons l’impression que nos jeunes successeurs (pas ceux de Saint-Pierre de Montrouge !) retournent à ce que nous pensions être des pratiques d’un autre âge et il nous arrive d’être souvent décontenancés.
En ce mois de juin 2018 j’ai pour ma part une double conviction. La première c’est que l’institution ecclésiale a toujours et encore un grand besoin de se purifier à l’écoute de l’Évangile pour répondre aux besoins de nos contemporains et qu’un retour aux pratiques d’autrefois ne les aide pas à entrer dans le message de Jésus-Christ. Par ailleurs je pense que malgré tous les efforts du pape François, le pouvoir centralisateur entre les mains d’un monarque absolu élu à vie ne facilite pas l’universalité de l’Église ni son unité et n’est plus du tout adapté à notre époque.
Ma deuxième conviction qui peut paraître contradictoire avec la précédente c’est que ce n’est pas à nous les octogénaires à inventer la pastorale du pré-sent et encore moins du futur ! C’est pourquoi je fais confiance aux jeunes car c’est à eux que revient cette responsabilité. Voilà pourquoi, il me semble que nous nous entendons fort bien malgré nos différences qui sont une richesse et non un handicap.
Tous nous avons un seul désir : servir nos frères en essayant de partager avec eux notre foi en Jésus-Christ. J’ai beaucoup de plaisir à travailler avec Olivier et Christophe (et les autres) et je les remercie de leur fraternelle amitié. A vous tous membres du peuple de Dieu je redis le désir et la joie de vous servir humblement et joyeusement, pour moi, peut-être pas pour encore 50 ans mais pour le temps que le Seigneur voudra.

Alain STEIGER

Copyright 2017 - Paroisse Saint-Pierre de Montrouge (Paris)